L’air des bijoux : un moment très attendu…

« … et le coffret à bijoux un incontournable… trop attendu, justement ! Avec cette robe livrée dans un immense paquet cadeau rouge, Marguerite pourra s’admirer dans des éclats de miroir qui, de loin, apparaîtront comme des éclats brisés. »

Jean-Pierre Vergier,
créateur des décors
et costumes

Suite

 

De la pin-up 50’s au gothique religieux

Légende

« Les premières visions de Marguerite découlent du fantasme de Faust (en réalité, du mien !) : les pin-ups des années 50 aux poitrines pigeonnantes, d’où la jupette blanche et pailletée. »

Légende

« Puis, la robe s’allonge pour que Marguerite puisse se mouvoir sur le lit à l’acte III, le fameux acte de l’air des bijoux… et de son changement de tenue pour la robe miroir. »


 

Légende

« Enfin, dans sa déprime, l’héroïne délaissée devient gothique et finit couverte de croix métalliques. »

Légende

« La dégradation de Marguerite suit la décrépitude du décor, de plus en plus dépouillé. »

Grand Théâtre Genève

Faust à l’Opéra des Nations

Du 1er au 18 février

Réserver